Contributeur du mois: Vucod (Belgique)

- Pierre Parmentier


Sa page personnelle et sa page de contribution.

Bonjour Vucod ! Voudrais-tu te présenter brièvement à nos lecteurs ?

Mon pseudo est Vucod. Depuis petit déjà, je suis fasciné par les cartes. Que ce soit pour m’orienter dans la nature ou pour les mémoriser, elles me passionnent. Je suis un randonneur régulier et l’Ardenne est la destination où je pratique le plus.

Comment et quand as-tu découvert OpenStreetMap ?

J’ai découvert OpenStreetMap en 2018 à l’occasion d’un Mapathon organiser avec MSF (Médecins Sans Frontières). C’est à cette occasion que j’ai fait mes premières contributions.

Comment utilises-tu OpenStreetMap ?

J’utilise OpenStreetMap pour mes déplacements quotidiens et également pour préparer des randonnées. Pour y contribuer, j’ouvre JOSM quand j’ai de grosses modifications à faire. Sinon, j’utilise iD qui est bien pratique et simple.

Quelle sorte de contributeur es-tu et dans quelle région cartographies-tu ?

Je dirais que je suis un contributeur occasionnel. Je cartographie généralement à la suite de mes déplacements. Je participe également à des projets d’imports. Parfois manuellement (monnaies libres) mais aussi parfois automatiquement (antennes, caméras). Je cartographie principalement à Bruxelles et en Wallonie.

Que cartographies-tu ? As-tu une spécialisation ?

Je cartographie un peu de tout. Ces derniers temps, cela a beaucoup été les mâts d’antennes GSM. Après l’import de toutes les antennes GSM de Belgique, il y a une certaine quantité d’antennes à vérifier. En Wallonie, cela a déjà permis de découvrir et cartographier des dizaines de mâts. Dans les prochaines semaines, cela va être beaucoup les caméras de surveillance. En effet, avec des amis on va organiser une ou plusieurs balades cartographiques sur le thème du contrôle social. Ce sera donc les caméras de surveillance mais pas seulement. Je communiquerai plus d’informations prochainement et vous pouvez me contacter sur OSM si vous êtes intéressés !

Quelle est ta plus grande prouesse en temps que contributeur ?

Je ne crois pas avoir réalisé de prouesses. J’ai par contre créé un petit plugin pour JOSM pour lequel je n’ai pas reçu beaucoup de retours mais qui pour moi peut-être pratique pour certains. Le plugin permet de récolter des informations publiques d’un site internet (appelé microdata) lorsqu’on ajoute une adresse web comme tag. C’est très pratique pour ajouter des commerces puisqu’en un clic, vous récupérer l’email, le numéro de téléphone, le type de carte bancaire accepté, les heures d’ouverture,… et ceux-ci sont directement ajoutés en tant que tags. Maintenant, cela ne marche pas pour tous les sites webs. Seulement ceux qui présentent ces microdata. Voilà, si le plugin suscite plus d’intérêts, j’en continuerai le développement.

Pourquoi cartographies-tu? Qu’est-ce qui te motive ?

Montrer qu’une solution libre et décentralisée peut rivaliser avec les cartes de Google me motive certainement. Le plaisir d’utiliser de belles cartes bien détaillées pour s’orienter dans la nature en est une autre.

As-tu des idées pour élargir la communauté OpenStreetMap, pour motiver plus de gens à contribuer ?

Les balades de cartographies en groupe sont sans doute un bon moyen de faire découvrir OpenStreetMap à plus de gens. Avoir des thèmes de cartographie réguliers voir mensuelles pourraient permettre de ramener des gens hors du cercle habituel d’OpenStreetMap. Notamment en attirant des gens intéressés par ces thèmes.

As-tu des contacts avec d’autres contributeurs ?

Oui, mais en cette période, uniquement via internet. Espérons que les rencontres physiques osm.be reprendront.

Quelle est, selon toi, la plus grande force d’OpenStreetMap ?

Ses communautés. Elles arrivent à fédérer les contributeurs autour d’usages communs et elles génèrent de la motivation. Tout n’est pas parfait dans leur fonctionnement mais pour moi, elles ont une part importante dans le succès d’OpenStreetMap.

Quel est le plus grand défi pour OpenStreetMap ?

Je ne sais pas si c’est le plus grand mais c’est certainement un qui pointe à l’horizon. Comment se positionner vis-à-vis des progrès de la cartographie assisté par ordinateur ? Faut il plus l’accueillir dans OpenStreetMap ? Les communautés et contributeurs locaux seront-ils en mesure, face aux algorithmes, de garder un contrôle sur l’état de la carte ? Y a-t-il un risque d’installer une dépendance vis-à-vis de ces technologies ? Je n’ai pas de réponses tranchées mais à mes yeux, cet enjeu est important pour pérenniser OpenStreetMap.

Comment restes-tu à jour par rapport à l’actualité d’OpenStreetMap ?

Je suis quelques mappers et le sujet de discussion #OpenStreetMap sur le Fediverse. Je vais également consulter de temps en temps le subreddit d’OSM ainsi que la weeklyOSM

Pour conclure, y a-t-il encore quelque chose que tu voudrais dire au lecteur ?

C’est impressionant le travail qui a été réalisé en quelques années dans OpenStreetMap en Belgique et je me demande à quoi il ressemblera dans 10, 15 ou 20 ans. En tout cas, depuis que je m’y implique j’y prends beaucoup de plaisir. Finalement, pas tellement en poursuivant l’objectif d’avoir une carte complète mais plutôt en m’intéressant à nos villages, notre nature, nos infrastructures et à notre société en général. Je vous souhaite bien du plaisir en cartographiant.

Grand merci, Vucod, pour cette interview.